Bonjour à tous !

 

Comment vous annoncer une année spectaculaire ? Nous voilà repartis pour une nouvelle année de spotting à Paris, le cru 2016 ! Que de surprises je vous réserve ! Alors que je pensais avoir tout vu, force est de constater que de nouvelles beautés surgissent et m'emmènent aux quatre coins de la capitale. Petit récapitulatif de ces perles dans cet article, qui je l'espère vous fera apprécier Paris et ses belles automobiles, parfois stationnées dans de superbes endroits !

 

Cette année 2016 débute sur les chapeaux de roues avec l'arrivée en ville d'une drôle de bestiole : le Mercedes-Benz G63 AMG 6x6. Cet exemplaire nous vient d'Arabie Saoudite et vous constaterez l'emploi du carbone rouge un peu partout sur la carrosserie. En un mot, c'est impressionnant ! Plus tard dans cette après-midi du 9 janvier, je croiserai la célèbre Aston Martin DB5, même si malheureusement James Bond ne se trouvait pas à ses côtés... Le lendemain matin, pause café et moment de relaxation pour le propriétaire d'une sublime Bentley Continental S1 Fastback.

Voir une rareté, comme la Porsche 993 Carrera RS, c'est bien, mais en voir deux c'est mieux ! Voici donc de superbes exemplaires de cette auto, croisés à vingt minutes d'intervalle Place de l'Etoile.

Voici d'ores-et-déjà l'une des merveilles de cette année : une sublime Ferrari 599 GTO Blu Tour de France, dont le propriétaire a jugé bon de sauter dedans pour aller déguster le brunch du dimanche : sage décision.

Nous voilà rendus mi-février : le froid fait des ravages et empêche quelque peu la sortie des belles autos. Néanmoins, j'ai réussi à capturer cette Alfa Romeo 8C Competizione à Neuilly-sur-Seine.

Le week-end suivant présente, pour une fois, des résultats satisfaisants : une Ferrari F40 et une Porsche 918 Spyder. Configurations simples mais toujours un plaisir de voir de telles autos un samedi.

Aston Martin DB4 GT, Ferrari 365 GTB/4 Daytona et David Brown Speedback GT seront quant-à-elles les reines du dimanche.

Puisque nous sommes pris dans une bonne dynamique, autant l'exploiter : en plein milieu de semaine, voilà qu'une Ferrari Enzo croise ma route ! Il est si rare d'en croiser une dans la rue, je dois avouer avoir reçu un petit choc lorsque je l'ai aperçue...

Ne nous arrêtons point en si bon chemin. La fin du mois approche, mais cela n'empêche pas de toujours trouver un moyen de se régaler : une Ferrari 250 GT Coupe Pininfarina me fait faire un détour aux alentours du Pont de Bir-Hakeim (c'est pour la bonne cause, n'est-ce pas), mais il ne faut pas négliger cette Lamborghini Murcielago LP640 Verde Ithaca qui me fuyait depuis des semaines !

Ça y est, le rythme effréné que nous a imposé le mois de février touche à sa fin avec une dernière auto mais non des moindres : une superbe Lamborghini Aventador Roadster 50th Anniversary saoudienne.

Le mois de mars passera comme une goutte d'eau au soleil : je ne retiendrais que deux véritables raretés, vues respectivement le 6 mars et le 7 mars. Cela commence par une Ferrari 599 SA Aperta, déjà aperçue l'an dernier mais que j'admire à nouveau avec bonheur et satisfaction, puis nous continuons avec une Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse toute droit venue du Qatar. A part ces deux beautés, rien à signaler pour le reste de ce mois quelque peu frisquet.

Ce n'est pas une blague bien que nous soyons le premier Avril : je viens de voir Hugh Grant dans une Ferrari F12 TDF. Magnifique configuration.

Puis arrive enfin un week-end qualitatif. Il s'est fait attendre le bougre ! En deux jours, croiserons ma route cinq raretés : tout d'abord une Alfa Romeo 8C Competizione, puis vient le tour d'une Porsche 964 Speedster. Suivront ensuite la Ferrari F40 habituelle, ainsi qu'une Aston Martin DB4 Vantage Special Series, et enfin un mastodonte : le Mercedes-Benz G63 AMG 6x6, plutôt bling-bling.

La tendance à l'amélioration se confirme le 5 avril avec trois autos toutes très particulières. Débutons avec une Aston Martin V550 : ce modèle possède des éléments de la version V600 Le Mans ce qui la rend pratiquement unique. Avenue Foch, 15 heures, une Dino 246 GTS pointe le bout de son nez : sa particularité ? Elle est en "specs US", comprenez qu'elle possède tout l'attirail d'une auto américaine. Mais la véritable découverte aujourd'hui, c'est sans le moindre doute cette Mercedes-Benz SLR 722 de couleur verte. Elle appartient à un ex-haut-dirigeant Qatari, et il est tellement rare que l'une de ses autos prenne l'air... Comprenez l'étonnement pour moi et les amis qui m'accompagnaient lorsque la belle s'est montrée à nous !

Le 13 avril sera marqué par la sortie d'une magnifique Mercedes-Benz 300SL Roadster.

Quoi de mieux pour fêter le travail que la sortie à la fois d'une Pagani Huayra, d'une Ruf CTR2 et d'une Ferrari 275 GTB ? Ce premier mai restera dans ma mémoire un moment, il s'agit sans aucun doute d'une des meilleures journées de spotting de l'année à Paris selon moi.

Ce mois de mai commence vraiment parfaitement avec l'apparition quelques jours plus tard d'une auto unique dans les rues de la capitale : une Aston Martin Vanquish Zagato Roadster, un véritable coup de cœur pour moi. Le lendemain, c'est au tour d'une Lagonda Taraf de se dévoiler au grand jour. Puis suivra une magnifique Ferrari F12 TDF. Ce mois de mai ne pouvait pas mieux démarrer.

La folie continue le 8 mai ! Et oui, en une poignée de belles journées, j'ai vu autant d'autos que depuis le début de cette année. En ce dimanche, nous avons droit à une magnifique Aston Martin Ulster accompagnée d'une Aston Martin DB4 Convertible devant le Café de l'Esplanade, ce même café qui accueillit le matin même une Lamborghini Jarama et une Ferrari Scuderia Spider 16M avant de laisser place à cette originale Bugatti Veyron Grand Sport, après le passage des Aston Martin. Je retrouverai la Bugatti quelques heures plus tard devant la Fontaine du Champ de Mars, lieu très photogénique.

Cela faisait (trop) longtemps que je n'avais pas eu la chance de pouvoir admirer une Porsche 911 2.7L Carrera RS. Ce sera chose faite le 14 mai, avec un exemplaire Touring.

Pour mon anniversaire, le 23 mai, j'ai cette année droit à une Ferrari LaFerrari venue du Qatar, bien qu'immatriculée en Californie. Et à un magnifique temps pluvieux également.

Décidément, le premier jour de chaque mois nous réserve une surprise : pour le mois de juin, ce sera cette Bugatti Veyron Grand Sport que je connais bien...

Quelques jours plus tard, changement de monture pour le propriétaire : il utilise en ce 5 juin sa Bugatti Veyron 16.4 Coupe. Suivront dans cette journée la découverte d'une Lamborghini Diablo Roadster, et surtout le retour de la magnifique Ferrari 250 GT Lusso noire vue en décembre dernier.

Avant d'attaquer la seconde partie de ce mois, effectuons un passage à Courbevoie où se trouve cette McLaren 675LT Chicane Grey. Le lendemain j'ai le privilège de pouvoir admirer une auto qui marquera mon année : une Ferrari LaFerrari Blu Tour de France.

Nous sommes dans la période LaFerrari décidément. En quelques semaines j'en aurais vu des rouges, une jaune, une bleue et maintenant cet exemplaire Bianco Fuji Opaco, aperçu en fin de matinée et en pleine semaine ! 

Juste avant de décoller pour Le Mans Classic, une Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse World Record Car ne se refuse pas, même si je n'apprécie pas vraiment ce choix de couleurs.

Et en revenant du Manc Classic, rebelote, une autre hypercar pointe le bout de son nez au Shangri-Là. Et pour cause, cette resplendissante Koenigsegg Agera R appartient au même propriétaire asiatique que la Veyron. Pourquoi ce drapeau français ? Il s'agit sûrement d'un supporter de l'Euro de football !

Impressionnant combo au George V pour le 14 juillet : Bugatti Veyron Grand Sport, Ferrari LaFerrari, Pagani Huayra "Pearl". Mais le lendemain, j'aurais droit à la surprise de l'année me concernant. Alors que je me baladais dans mon quartier, par chance avec mon appareil photo, je vois alors au loin ce qui semble être une Ferrari 275 GTB. Je ne vous cache pas qu'un petit sprint s'en suit dans les petites rues que je connais comme ma poche. Je parviens à la retrouver dans un garage où elle s'est arrêtée deux minutes, puis j'arrive à la capturer au feu rouge. C'était bien la-dite auto. Depuis ma naissance, c'est assurément la plus belle Ferrari que j'ai pu voir aux abords de mon habitat.

La saison estivale est lancée auprès des propriétaires venus du Moyen-Orient. Focus sur la Pagani Huayra "Pearl" qui est magnifique. Ce qui ne vous empêche pas d'admirer cette Lamborghini Aventador SV venue d'Abu Dhabi : plutôt rare en jaune !

Nous voilà entrés dans une période Porsche, du 21 au 24 juillet : une Porsche 991 GT3 RS Viola Mettalic venue du Qatar précède le même modèle avec les décorations Martini. Puis j'ai droit à une Porsche 993 Carrera RS, ainsi qu'à une Porsche 918 Spyder.

Je décide d'effectuer une ronde en un matin paisible du mois d'Août. Et les résultats sont là ! Retrouvailles avec cette Pagani Huayra qui ne sera restée stationnée au Plaza Athénée qu'une petite trentaine de secondes. C'est la troisième fois que je parviens à la voir, alors que le tout Paris s'acharne sans résultat.

La fin du mois approche mais les belles sont toujours de sortie ou de passage : Ferrari 575 Superamerica, Ferrari Challenge Stradale Grigio Alloy, Lamborghini Aventador SV, Lamborghini Aventador 50th Anniversario Roadster, Mercedes-Benz SLS AMG Hamann Roadster, Porsche 918 Spyder dans l'ordre. Oui, ça fait plaisir !

La deuxième moitié du mois de septembre rime avec le retour des hypercars dans la capitale : une Porsche 918 Spyder Weissach Package Qatarie, une Pagani Zonda F Roadster tout de carbone vêtue, et enfin une Ferrari 599 GTO, Grigio Alloy me semble-t'il pour la couleur.

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises : le 22 septembre apparaît près du Louvre cette Bugatti Veyron Super Sport World Record Edition.

Petit détour avant de clore ce mois de septembre à la Fondation Louis Vuitton où est exposée cette Bugatti Chiron, l'un des premiers exemplaires de la bête que l'on peut observer.

Balade à vélo pour le dimanche 2 octobre. Résultat ? Une Ferrari 599 GTO, et une Ferrari F40. Pas mal !

Un sacré week-end en perspective va suivre ! Après un samedi où quelques curiosités s'offrent à moi (Lamborghini Murcielago SV, Bentley Mulsanne Limousine propriété d'un prince Qatari), le dimanche s'annonce britannique : pas moins de quatre superbes Aston Martin aussi rares les unes que les autres : on commence avec la célèbre DB5, conduite par un gentleman. J'ai ensuite eu la chance d'observer une Ulster (modèle de l'entre-deux guerres tout comme la 1.5L Short Chassis Le Mans rouge bordeaux) en panne, ce qui ne lui fait pas perdre de sa superbe. Enfin, la journée se conclut avec la présence d'une véritable rareté à l'Ecole Militaire : une Aston Martin V600 !

Que de belles autos le week-end suivant ! Cela commence le samedi soir (après avoir passé ma journée aux Journées d'Automne) avec une magnifique Ferrari 599 GTO Bianco Fuji, puis je me téléporte au Louvre où se trouve la première Bugatti Chiron vendue à un client. Le lendemain matin, petite sortie du dimanche entre amis avec un niveau élevé : on ne la voit pas sur la photo mais une Ferrari 365 GT4 BB bleue était présente aux côtés de la 512 BB, de la = 275 GTB, de la 365 GTC/4 ou encore de la Porsche 356 Speedster.

Fin octobre, Paris n'est toujours pas en reste. Le 21, trois autos retiennent mon attention. Tout d'abord une Lamborghini 350 GT : quel chef-d'oeuvre ! Quelques instants plus tard une De Tomaso Pantera qui a couru par le passé à Indianapolis prend sa place. Quelques gouttes d'eau commencent à tomber sur ma tête ce qui ne m'empêche pas la vision, pour la première fois dans la rue me concernant, d'une Porsche 911R !

Après une nuit de repos, surprise le lendemain ! Apparition soudaine d'une Aston Martin V12 Zagato, l'une des plus belles autos modernes selon moi, en plein cœur de Paris ! La motivation monte en moi, puis l'excitation arrive quand le monstre se présente.

Le mois se clôt en beauté avec des autos aussi spectaculaires les unes que les autres. Premièrement, une orgasmique Porsche 993 Carrera RS Bleu Riviera, suivie l'heure d'après par une rare Ferrari 365 GTB/4 Daytona Plexiglas. Le 30 octobre, la folie saisit Paris : un prince Qatari séjourne dans la capitale et pour l'occasion ses autos sont de la partie. Résultat des courses ? Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse, Porsche 918 Spyder, McLaren P1, Ferrari F12 TDF. Grâce à un ami, j'ai pu suivre le convoi impressionnant une trentaine de minutes, un moment vraiment incroyable !

11 novembre. Jour férié, époques variées au rendez-vous. Cependant, il existe un point commun indéniable entre ces deux autos : la marque qu'elles représentent, c'est-à-dire une fois n'est pas coutume, Aston Martin. Combo de générations entre cette splendide V8 verte et la sublime DB4 GT dont j'ai déjà parlé précédemment...

Le 20 novembre est organisé sans aucune communication le Tour de Paris, qui fête les 50 ans de la FIVA. Ni une ni deux, après avoir appris l'information le jour même, je m'habille et je saute en voiture pour aller voir ces merveilles : celles qui ont retenu mon attention sont une Peugeot 402 Darl'Mat, une Ferrari 512 BB, une Delage D8 habituée des Concours d'Elegance et spécialement venue d'Inde pour l'occasion, arborant un insigne Delage sorti des usines Lalique, ainsi qu'une Mercedes-Benz 300SL Roadster que je trouve tout simplement parfaite.

Le 26 novembre, alors que je faisais une petite pause par fatigue près de l'Avenue Montaigne, je tourne la tête et aperçois une bête sauvage : j'ai nommé la Lamborghini Murcielago SV. Quelques instants plus tard, c'est une Ferrari 458 Speciale assez originale qui se présente à moi. Enfin, pour clore cette journée, j'ai droit à la présence d'une McLaren 675LT Spider devant moi, à l'Ecole Militaire.

Le mois de décembre sera pour le moins léger. En spotting, pas de gros poisson en vue. Le 4 décembre, une Porsche 964 Turbo, une BMW M6 russe munie de jantes ADV1 et une Ferrari 330 GTC croisent ma route. 

Quant à la journée du 10 décembre, elle a été ponctuée par l'apparition d'une Porsche 911R unique puis d'une Ferrari F12 TDF. C'est toujours sympathique de croiser le must des productions modernes !

 

 

 

 

Toute année a une fin. L'année 2016 de spotting se terminera plus tôt que prévu, puisque qu'il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent ces temps-ci... Quoiqu'il en soit, si l'on fait le bilan, il est forcément positif ! A chaque année son lot de nouveautés et son lot de surprises. L'auto qui m'aura le plus marqué cette année ? Je pense qu'elle est incarnée dans la Bugatti Veyron Grand Sport rouge. Espérons que 2017 tienne ses promesses !