Les merveilles parisiennes - 2019

C'est devenu une tradition, nous sommes le premier janvier et il est donc temps de faire un retour sur cette belle année 2019 ! Est-ce que les rues de Paris recèlent toujours de nombreuses merveilles ? Voici un élément de réponse...

- textes et photos par Nino - 

Janvier

2019 débute sur les chapeaux de roues puisque, pas plus tard que le 4 janvier, je croise complètement par hasard la route d'une superbe Ferrari, et pas des moindres ! Très proche physiquement de la Ferrari 275 GTB, voici l'une des deux Ferrari 275 GTC actuellement répertoriées. Un petit choc comme j'aimerais en ressentir plus régulièrement !

Une semaine passe et la première auto importante venue du Golfe fait son apparition. Il s'agit d'une Porsche 918 Spyder, équipée du Weissach Package, dans une configuration somme toute très élégante. Cette 918 avait déjà foulé les routes de la capitale il y a quelques années, lorsque le modèle est sorti, et c'est un grand plaisir que de la revoir !

Le 13 janvier, en marge de la Traversée de Paris, il est possible d'admirer les véhicules de nombreux collectionneurs passionnés ! En résulte une journée bien remplie, où des modèles aussi mythiques les uns que les autres ont rendez-vous avec mon objectif : Mercedes-Benz 300SL Roadster, Facel Vega II, Ferrari 330 GTC, Maserati Ghibli, Ferrari 365 GT4 BB & 512 BB ou encore une Aston Martin DB4 sont de la partie. Une petite touche de modernité est apportée avec la Porsche 991 décorée par l'artiste Shalemar Sharbatly, et personnellement j'adore les couleurs !

La semaine suivante, voilà que l'Aston Martin Vanquish Zagato Coupe est de sortie.

Voilà une autre Porsche venue du Qatar, une 991 GT2 RS, croisée le 22 janvier.

Février

Nous voilà en période de Rétromobile, une folle semaine qui laisse peu de place aux diverses déambulations dans la rue, mais lorsque cette Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse fut signalée devant le Bristol, il était essentiel pour moi d'aller y jeter un coup d’œil. La rue était d'ailleurs fermée à la circulation car une manifestation de gilets jaunes avait lieu à proximité, donc le chemin pour y accéder était semé d’embûches !

Le 19 février, un midi en pleine semaine, c'est une Bugatti Chiron Sport flambant neuve que l'on retrouve sur l'Avenue Montaigne. C'est également le premier modèle livré dans cette version Sport.

La Place Vendôme est sûrement l'un des lieux les plus en vogue cette année pour admirer de belles carrosseries. Cette Aston Martin DB5 en est l'illustration parfaite.

Le mois se termine avec cette sublime Porsche 911 2.7L Carrera RS Touring sur le Pont de Bir-Hakeim, une déclinaison aussi racée que somptueuse que l'on a, hélas, de moins en moins la chance d'admirer au sein des artères parisiennes...

Mars

La légende comme quoi les supercars du Moyen-Orient envahissent les capitales européennes chaque été semble erronée, puisque ce mois de mars accueille également de nombreux véhicules venus de ces contrées, à l'instar de Mercedes-Benz SLR 722S Roadster immatriculée en Arabie Saoudite, qui s'est montrée au grand jour le 13 mars.

Deux jours plus tard, voilà une Lamborghini Aventador SV Roadster extravagante et une Rolls Royce Phantom Coupe à la configuration très poussée qui se retrouvent en convoi : ces autos nous viennent du Qatar. Côté Saoudien, le propriétaire de la SLR a troqué le monstre allemand contre une supercar italienne, une Lamborghini Murcielago LP670-4 SV, assortie à une toute nouvelle Mercedes-Benz S650 Maybach Cabriolet.

Deux voitures très connues à Paris sont de sortie le 17 mars : cela fait des années qu'elles sortent de temps à autre, ce qui n'enlève rien à leur charme et leur popularité. Cette Bugatti Veyron Grand Sport tout comme cette Porsche Carrera GT en jaune Fayence sont fabuleuses.

Journée chargée le dimanche suivant, en matinée de nombreuses Aston Martin se sont données rendez-vous Place Vauban : plusieurs DB2 et DB4, dont une authentique DB4 GT, retiendront mon attention. En fin d'après-midi, ça s'agite près de la Place Vendôme avec une Singer 911 et une Ferrari F12 Berlinetta passée par le département Tailor Made, cela faisait longtemps que je voulais voir ces deux autos en spotting pur !

Le 28 mars, je rejoins à la Porte Dauphine des amis qui partent en voyage dans le sud de la France avec leurs autos. Deux très belles AC Cobra 289 et une Ferrari 365 GTB/4 sont de la partie. Le noir sublime ces pépites !

Une journée passe avant que je croise, par le plus beau des hasards, ce duo majestueux : cette fois-ci, c'est le gris qui sublime cette Lamborghini Murcielago et cette Ferrari Testarossa.

Le mois se termine avec des Ferrari, une F40 et une 575 Superamerica étant les plus notables.

Avril

Ce n'est pas une bonne année si je n'aperçois pas cette somptueuse Ferrari Daytona, l'une des plus belles classiques de la capitale. 

Au même endroit 7 jours plus tard, c'est l'une des sept Facel Vega FV1 Cabriolet qui prend sa place, une auto tout aussi prestigieuse !

Le 16 avril, on passe dans le trash avec cette Ferrari 812 Superfast qui détonne : en effet, elle est passée par les locaux de Mansory en Allemagne et elle se munit aujourd'hui de l'appellation Mansory Stallone. Le véhicule est en provenance du Qatar.

Revenons sur une note plus classe avec cette Aston Martin DB5 aperçue Place Saint-Germain-des-Près, voilà le chic absolu et le rêve d'une vie.

La fin du mois approche, peut-être y a-t-il eu des soldes sur les configurations, quoiqu'il en soit j'apercevrais quatre Porsche 991 GT2 RS de cette couleur Craie en un laps de temps réduit. Vous pourrez retrouver les deux exemplaires qui ne figurent pas immédiatement sous ce texte dans ma galerie de photos prises au téléphone, située en bas de cet article..

Le 25 avril, voici également une autre DB5, près de la Place des Victoires dans le deuxième arrondissement de la capitale.

On continue avec de belles classiques pour le dernier week-end du mois, avec deux Ferrari 275 GTB Short Nose et une Porsche 911 2.7L Carrera RS venues par la route d'Angleterre, ainsi qu'une Dino 246 GT et une BMW Z8, toutes deux parisiennes et vêtues de rouge.

Deux des plus belles prises de l'année pour finir le mois, que demander de plus !! Tout d'abord, aux alentours de sept heures du matin, c'est une Ferrari LaFerrari dans une couleur unique Bronzo Opaco qui se fait remarquer. C'était juste magique de suivre ce modèle dans les rues vides de Paris. La folie se poursuit en fin d'après-midi avec l'une des dix Mercedes-Benz SLR 722 Crown Edition, celle-ci étant de couleur marron, probablement également unique, en tout cas incroyable.

Mai

L'année 2019 commence à rentrer dans les livres d'histoire lorsque je suis invité à passer une matinée en compagnie de l'une des sept Ferrari Enzo sorties d'usine en Argento Nürburgring, ce qui est immanquable. Ce mois de mai commence divinement bien avec cette rareté nouvellement arrivée à Paris !

C'est toujours un plaisir de pouvoir admirer une Aston Martin DB4. Le 12 mai, un très bel exemplaire se présente à moi.

Une Lamborghini Aventador SV Roadster n'est jamais de refus, c'est toujours ça de pris.

Enfin, le mois se termine comme il a commencé, avec une matinée passée en présence d'une Ferrari extraordinaire. Cette fois-ci, c'est une Ferrari 275 GTS avec un bouclier avant de 330 GTS. J'adore la configuration de cette auto et ce fut un honneur d'être en charge de son dossier photo.

Juin

Dès le premier juin, voici un très beau modèle. Il s'agit d'une Porsche 959 Sport, ce qui est déjà exclusif avec moins de trente exemplaires, mais en plus de cela la puissance moteur de cet exemplaire fut poussée à 570 chevaux, ce qui la rend unique.

Je croise un peu de tout le 10 juin, toujours dans le registre de l'extraordinaire évidemment, les beaux jours font du bien à la capitale puisqu'ils nous apportent une Ferrari 599 GTO, une Mercedes-Benz 300 SL Roadster mais aussi une Ferrari 250 GT Pininfarina Coupe. 

Pas mal de raretés dans la rue ce 14 juin, notamment grâce à la vente aux enchères "Automobiles en Scène" orchestrée par la maison de vente Artcurial. Seule la SVJ est étrangère à cela dans cette sélection d'images. Il y avait du beau monde, et tous les ingrédients d'une bonne vacation étaient réunis : les Ferrari F40, Mercedes-Benz 300 SL Roadster, Porsche Carrera GT ou Ferrari 275 GTB Short Nose sont des incontournables ! Ajoutez à cela des autos plus rares à la vente comme une Lancia Stratos, la Porsche 993 GT et la Porsche 964 Carrera RS 3.8L et vous obtenez un événement des plus intéressants ! 

Une semaine plus tard, un parisien vient de s'offrir cette belle Porsche 918 Spyder, bien que sa plaque d'immatriculation dubaïote ne le suggère pas. Les badauds pourront l'admirer devant l'Hôtel de Crillon de nombreux jours.

Enfin, quoi de mieux qu'une Dino 246 GT et une Aston Martin 1.5L Short Chassis Le Mans pour conclure ce beau mois de juin ?

Juillet

Il faudra attendre le 2 juillet pour qu'une McLaren Senna se présente enfin à moi dans les rues de la capitale. Je ne suis pas fan du look dicté par l’aérodynamique de cette auto mais il faut lui reconnaître une prestance extraordinaire, d'autant plus dans ce Bristish Racing Green.

Le 23 juillet, un ami prend possession de son extraordinaire Ferrari 599 Nibbio Spyder, oeuvre de Zagato. Après des années de transformation, la voilà enfin dans les rues de la capitale. Il n'y aura que cinq cabriolets de construits au final. A la base, il s'agissait d'une déjà très rare 599 HGTE en boîte manuelle ! C'est donc assez logiquement la seule Nibbio en boîte manuelle et il s'agit assurément de l'un des plus gros poissons cette année. Ce fut un honneur pour moi d'avoir pu la dévoiler sur les réseaux sociaux. Je ne m'attendais d'ailleurs pas à autant de réactions !

Cela faisait une éternité que je n'avais pas vu une voiture intéressante dans la splendide cour du Saint James Paris. Le 31 juillet, c'est chose faite avec cette Lamborghini Aventador SVJ, croisée par le plus grand des hasards.

Août

Deux jours plus tard, voici une autre SVJ devant un autre lieu inhabituel : la rue Montalembert.

Le 4 Août, je croise une Ferrari LaFerrari au Café de l'Esplanade avant de retrouver la Nibbio au fin fond du seizième arrondissement, l'occasion pour moi d'admirer enfin ce superbe intérieur, qui n'a plus ses protections.

Peu de temps après, on retrouve au Crillon une incroyable Lamborghini Dibalo SE30 accompagnée d'une Ferrari Enzo tout aussi impressionnante, il en résulte l'une des images marquantes de l'année pour moi. Quelques kilomètres plus loin, une DeTomaso Mangusta dévoile ses entrailles devant le Royal Monceau.

Le Qatar débarque à Paris le 7 Août ! Toutes les autos sur ces photos sont en provenance de ce célèbre émirat. Les Porsche sont en nombre, avec deux 918 Spyder qui mènent la marche.

Spot très parisien et chic le 16 août, où l'on peut observer cette Lamborghini Diablo en état clinique devant le Costes, rue Saint-Honoré.

Trois jours plus tard, la Porsche 918 Spyder blanche nous quitte mais est immédiatement remplacée par cette incroyable Bugatti Chiron toute habillée de carbone avec l'intérieur ainsi que les détails en bleu pétant. J'aime beaucoup ! 

Une autre Chiron arrive dans la capitale le 23 août. Petit arrêt avec elle vers quatre heures du matin sur une Place de la Concorde déserte !

De nombreuses Lamborghini Aventador en provenance du Qatar sont stationnées rue de Castiglione en cette fin de mois.

Septembre

Le mois de septembre s'annonce incroyable pour moi avec de nombreux voyages, mais Paris n'est pas en reste et accueille en ce moment les autos les plus incroyables du Moyen-Orient. Deux nouvelles Bugatti Chiron s'ajoutent au compteur, ainsi qu'une Porsche 918 Spyder avec le Weissach Package. Des parisiens sont également de sortie, avec une autre 918 Spyder, la grise, et une Lamborghini Murcielago simple et efficace.

Une Pagani Huayra Roadster et une Ferrari LaFerrari Aperta rejoindront la 918 blanche deux jours plus tard. Du côté du Trocadéro, l'unique Aston Martin Vanquish Roadster par Zagato part en direction de l'Angleterre, en compagnie d'une Aston Martin DB4.

La Place Vendôme est toujours aussi belle, et les belles autos toujours aussi présentes à ses environs. Preuve en est avec cette Ferrari F12 Tour de France et cette Porsche 911 2.7L Carrera RS, toutes deux croisées le 5 septembre.

Au même moment, la capitale accueille un gigantesque convoi de Bugatti, je n'avais jamais rien vu de tel !! C'est le cent-dixième anniversaire de la marque et pour l'occasion un rallye reliant Milan à l'usine de Molsheim, via Paris donc, est organisé. Il y a plus de vingt Chiron dans le convoi, c'est assez difficile à imaginer ! 

Le 13 septembre, direction le Péninsula pour dire adieu à une incroyable collection saoudienne. Le temps que les transporteurs arrivent pour acheminer les véhicules vers leur prochaine destination, la chance nous sourit une fois de plus : une Porsche 918 Spyder et une Ferrari F12 TDF, toutes deux néerlandaises, effectuent un check-in à l'hôtel. Quelques minutes plus tard, les camions arrivent enfin et il est l'heure de quitter la Ferrari LaFerrari Aperta "Juventina", la Ferrari LaFerrari "Mistress", l'une des neuf Lamborghini Veneno Roadster, sûrement la voiture la plus incroyable que j'ai vu dans les rues de Paris cette année, mais également la première Koenigsegg Regera que je croise, la première Pagani Huayra Roadster produite et la Porsche 918 Spyder avec un intérieur "pied de poule" que je vous ai déjà montrée plus haut. 

 

C'est donc le moment parfait pour résumer cet été moyen-oriental : ce fut sûrement l'un des plus impressionnants que Paris ait connu. Pour vous donner un ordre d'idée, il y a eu le temps d'un instant trois Bugatti Chiron côte à côte à Saint-Germain-des-Prés, le propriétaire de la quatrième ayant choisi de sortir avec sa Porsche 918 Spyder ce soir là. Voir des triples files de voitures de luxe devant le Départ Saint-Michel à deux heures du matin, créant des embouteillages monstres, est tout aussi impressionnant. Je ne vous ai pas mis les photos de ces moments ci-dessus car j'y allais en touriste avec des amis et je n'avais que mon téléphone la plupart du temps. Usez de votre imaginaire ! 

 

Octobre

De retour à des périodes plus calmes, on pouvait observer une Ferrari 599 GTO devant ce même Péninsula le 6 octobre.

Le douze octobre fut une journée incroyable pour moi, allant aux Journées d'Automne et quittant Paris au petit matin en compagnie d'autos exceptionnelles, à l'instar de cette Ferrari 250 GT Lusso accompagnée d'une superbe Ferrari 365 GTB/4 Daytona. La journée fut d'autant plus logique que je suis revenu à Paris en fin d'après-midi à bord de la superbe Porsche Carrera GT de mon ami Arthur Kar, le créateur de l'Art de l'Automobile, et toujours accompagné par la majestueuse Lusso.

Journée bleu-blanc-rouge avec des machines italiennes le lendemain : trois belles Ferrari se mettent sur mon chemin, une 599 GTO, une Testarossa et une F40. 

Le 25 octobre, une Gemballa Mirage GT, dont la production fut limitée à vingt-cinq exemplaires, se montre devant le George V. Il est difficile de créer une auto qui respire plus la violence que celle-ci !

Le lendemain, revenons sur une note plus classe avec cette sublime Ferrari 275 GTB Short Nose.

Le mois d'octobre se conclue en beauté puisque je peux réaliser quelques clichés de plus de l'exceptionnelle Aston Martin One-77 que vous devez commencer à connaître. L'auto sortait tout juste de révision et était donc au top de sa forme !

Novembre

Commençons novembre dans la brutalité avec une autre Porsche Carrera GT.

Quasiment trente jours plus tard, voilà que je croise son aînée, une incroyable Porsche 959 Sport, qui rentre d'office dans le top 5 des plus beaux spots cette année.

Le mois se conclue avec la plus jeune de la famille, une Porsche 918 Spyder qui est inédite pour moi. Elle est accompagnée d'une Dino 246 GT. Cela fait son effet dans la rue du Dragon à Saint-Germain-des-Prés.

Décembre

Voilà une rencontre des plus hasardeuses le 8 décembre avec cette Lamborghini Aventador SVJ en Blu Glauco qui a surgi sous mes yeux alors que j'attendais un ami. 

Le 29 décembre, il était possible d'observer une rare Bizzarrini 5300 GT Strada sur la Place Vauban. C'est avec cette belle auto italienne au coeur américain que se conclue une année tout à fait extraordinaire dans les rues de Paris.

Mais aussi...

Comme vous pouvez le concevoir, je ne sors pas tout le temps de chez moi avec mon appareil autour du cou. Il m'arrive donc de croiser des autos exceptionnelles dans les rues de Paris en n'ayant que mon téléphone, mais il est également tout à fait envisageable que je n'ai pas envie de me surcharger avec mon appareil pour aller voir telle ou telle auto. Quoiqu'il en soit, c'est souvent dans ces moments que j'ai le plus de surprises ! Cette Ferrari 250 GT California Short Wheel Base, qui a appartenu à Jamiroquai par le passé, en atteste plus que jamais. C'est sans le moindre doute l'auto la plus folle, chère, incroyable (utilisez le qualificatif de votre choix) que j'ai eu la chance de croiser cette année, et je ne m'y attendais absolument pas : nous avons croisé sa route avec des amis alors que nous nous promenions par une belle après-midi de semaine en plein mois de mai. 

Mais ce n'est certainement pas la seule surprise de l'année... Chacun y trouvera son compte ci-dessous tant Paris regorge de belles autos ! Personnellement, mes favorites ici sont la Mercedes-Benz 300 SL Gullwing bleue, la Ferrari 512 BB verte et Mercedes-Benz Brabus S800 Coupe bordeaux. Qu'en est-il pour vous ?

Peut-être souhaiteriez-vous réaliser une séance photo, mettant en valeur votre automobile ? Pour cela, il vous suffit simplement de remplir le formulaire de contact ! C'est avec plaisir que nous répondrons à vos attentes. En deux clics et un peu d'attente, vous aurez une réponse. Faites-en de même si vous souhaitez notre présence à un événement en particulier.

 

Flickr de nino

Flickr de matthieu