Spa-Classic 2016

- Textes et photos par Matthieu Bourgeois -                

 

En cette année 2016, Spa-Classic avait lieu les 14 et 15 mai. Trois semaines après le Tour Auto, Peter Auto s'attaque donc aux Ardennes belges et au plus beau circuit du monde ! Comme le veut la tradition, les prototypes du Mans des années 80 et 90, plus communément appelés les "Group C", étaient de la partie ! Ce sont 216 voitures au total, réparties en six plateaux (Classic Endurance Racing 1 & 2, Group C, Heritage Touring Cup, Trofeo Nastro Rosso, Sixties’ Endurance), qui ont assuré le spectacle au cours de neuf courses, dont le roulage mythique du samedi soir, à la tombée de la nuit. Je n'ai pu participer seulement qu'à la journée du samedi, qui fut du coup très chargée, mais surtout glaciale !

Cette année, de nombreux véhicules ont quitté la compétition Peter Auto pour laisser place à de nouveaux arrivants, en général des autos sortant de restauration. Parmi ces autos, une Porsche 908 LH ("longue queue") a particulièrement retenu mon attention ainsi qu'une Ford F3L P68 dont je n'ai pas de photo car je ne l'ai pas vu tourner lors de sa session piste, en l’occurrence les essais libres. En Heritage Touring Cup, j'ai pu noter l'arrivée de nouvelles Ford Capri. En Group C, c'est une Peugeot 905 qui est venue en renfort pour affronter la piste des Ardennes belges. La Ferrari 250 LM de Carlos Monteverde est revenue cette année après son accrochage en 2014, une Ferrari 275 GTB munie de bandes est également présente ainsi qu'une magnifique Alfa Romeo TZ bleue. En Sixties Endurance de nombreux bolides se font remarquer, à l'image de la Porsche 550 Spyder du Tour Auto ou des Cobra qui dominent largement la course de deux heures. De moins en moins nombreuses, les BMW M1, connues pour leurs gigantesques flammes, étaient seulement présentes au nombre de deux cette année. Monsieur Jürgen Barth était présent avec une Porsche 934-5 et une BMW 320i Group 5 s'est ajoutée à la liste des cracheuses de flammes. Deux Ferrari 512 BBLM étaient prévues, mais aucune d'elles ne s'est malheureusement présentée sur la grille de départ.

Comme d'habitude, Spa-Classic attire également beaucoup de belles autos venues des quatre coins de l'Europe. J'ai donc pu croiser le chemin de deux Porsche 991 GT3 RS, mes premières d'ailleurs et toutes deux dans des couleurs personnalisées, d'une Morgan Aeromax, ou encore d'une superbe Aston Martin DB6 rouge. Une Porsche 918 Spyder attendait sagement sous les arbres à l'Hostellerie le Roannay la ré-ouverture du circuit afin d'aller y tourner. Dans le parking presse et VIP une Ferrari 365 GTB/4 Daytona de couleur bronze. Pour ce qui est de l'espace du club Gipimotor, c'est là que se trouvaient les plus belles ! Une Ferrari F50 grise, sa soeur la Ferrari F40, ou encore une autre superbe Daytona, mais également une superbe 330 GTC noire. Enfin ne négligeons pas la Lamborghini Miura, qui fête cette année ses 50 ans ! Rappelons que le propriétaire de Gipimotor est Christophe Van Riet (Pilote de la 911 3.0 RS qui a fait l’objet d'un reportage sur le site)