Spa Six Hours Classic 2014

Textes et photos par Matthieu Bourgeois.

Spa Six Hours, c'est plus de 650 voitures de course historiques, douze plateaux, des courses non-stop, une course d'endurance de six heures, des clubs et des passionnés ! 

 

Embarquement dans le monde de l'endurance...

 

Il est environ seize heures et je pars en direction de Spa-Francorchamps, pour un week-end pluvieux...  

 

J'arrive à mon camping dans les alentours de vingt-et-une heures, et il pleut déjà !

  

Samedi 20 : Premier jour de course ! 

Réveillé à huit heures, direction le circuit car la première course va commencer ! 


Mais d'abord, je passe à l'Hostellerie Le Roannay, pour récupérer mon accréditation Presse. C'est une première pour moi d’être accrédité sur circuit ! 


Apres avoir récupéré mon chasuble, je vais voir comment ça se passe du côté de la Pit Lane...

 

Alors que les "Formula Junior Historic Racing Association" finissent leur course, je me place au virage de "La Source".

La "CanAm Interserie Challenge" - que je ne verrai tourner qu'une seule fois - se mettent en piste, alors que la brume matinale est toujours accrochée aux montagnes. 

Puis je change d'endroit, je vais me placer de l'autre côté de la piste, mais ce n'est pas si facile que ça... 


J'ai cherché l'entrée pendant quinze minutes, mais je l'ai trouvée ! 

Une petite Jaguar Type-E Lightweight se balade sur la pit lane...
Une petite Jaguar Type-E Lightweight se balade sur la pit lane...

La course finie, place au "Historic Grand Prix Cars Association". Plus de quarante monoplaces sont en course dont des Lotus, Brabham, Cooper ou encore DeTomaso. 

 

Je retraverse la Pit Lane, pour aller au Bus Stop, les fameuses chicanes avant la ligne droite F1. Les "Paddocks girls" posent sur chacune des voitures des paddocks.

 

Le Bus Stop offre un véritable spectacle, des blocages de roues, des roues levées, quelques dérapages, et des ratés ! Il est onze heures, la brume disparaît enfin et le soleil arrive ! 


La matinée se poursuit avec la course des "Historic Sports Car Club", là aussi il y a de l'action, Porsche, Chevron, Ford, Lotus et d'autres se disputent durant cette petite course de trente minutes.

 

La Lotus Elan de Nick Atkins lève sa roue avant à la sortie de la deuxième chicane du Bus Stop ! 



La prochaine course commence dans quelques minutes, j'en profite pour aller manger. Quelques voitures croisent mon chemin car il faut que je traverse tout les stands pour aller au parking. 

Je mange désormais mon sandwich sur les gradins en bas du Raidillon, tout en regardant la course "Woodcote Trophy & Stirling Moss Trophy".

 

J'avais beaucoup aimé le Bus Stop, j'y retourne donc pour cette course, de toute manière, je n'aurai pas le temps d'aller plus loin dans le circuit vers Double-Gauche ou Les Combles et de revenir ensuite pour le départ des Six Heures. 

Quelques autos passent aux stands : Cooper Jaguar T33, Lister Chevrolet et Jaguar Type-D, qui d’ailleurs, appartient à Carlos Monteverde ! 

 

Une autre Jaguar Type-D, un de mes coups de cœur du week-end, la Type-D de Christian Glasel et Gary Pearson.

 

XKD 504 est la première Type-D "long nez", elle a été utilisée comme prototype pour un nouveau système d'injection, et a fait l'objet de nombreux changements de moteur, tout en étant gérée par l'équipe "Travaux". Elle a anciennement appartenu entre autres à Mike Salmon, Peter Sutcliffe, Neil Coin, Sir Paul Vestey, ...

 

Avant d’être dans sa livrée d'aujourd'hui, celle de l’Écurie Ecosse, elle était vêtue de la livrée d'usine, "British Racing Green". 

 

Depuis trois ans, la voiture fait régulièrement la campagne de l’Écurie Ecosse dans toute l'Europe, arborant le bleu avec trois bandes de nez blanches.


Le Lundi 09 Septembre 2013, lors d'une vente aux enchères RM Auctions, elle fut achetée à quatre million d'euros ! Un exemplaire unique avec un bel historique, une véritable icône de la course automobile Britannique !

D'autres voitures marquantes de cette catégorie : la Ferrari 246S de Bobby Verdon-Roe et Nick Leventis, une Tojeiro Bristol, ou encore une Aston Martin DB3. 

La course est déjà terminée, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour les shooter mais ce n'est pas très grave.


Monteverde fini neuvième, juste derrière Gary Pearson. Chris Ward fini premier avec la Lister Costin et, en deuxième position, se trouve la Ferrari 246S.

 

Depuis mon perchoir, je vois en contre-bas une BMW M4 grise, ce qui me rappelle qu'il faut que j'aille voir les Clubs. 


Mais pas si vite ! Les "Historic Motor Racing News U2TC" arrivent en masse pour se placer sur la grille de départ. Pas grand chose m'intéresse dans cette catégorie... Lotus Cortina, Alfa Romeo Giulia, Mini Cooper...




La course dure plus d'une heure, j'ai donc un certain temps pour faire les clubs et chercher la voiture avec laquelle Clive Joy pourrait être venu, (McLaren P1 ou F1) car sa Ferrari 250 GT SWB (que j'avais déjà vu à Spa Classic) est présente. 

Je commence par faire le parking les paddocks F1 où il n'y a strictement rien, je vais ensuite voir la Porsche 997 Sport Classic qui est accompagnée d'une Ferrari 355 Spider, puis je descend vers les stands U2TC, Stirling Moss Trophy et Historic Sports Car Club où il y a pas mal de supercars modernes comme une Audi RS6 blanche, une rouge également, une Mercedes C63 AMG etc... 

 

Une 3.0 CSL est également de la partie !  

Je continue de chercher les McLaren de Joy en espérant en trouver une au parking où j'avais trouvé la 288 GTO durant Spa Classic et comme je l'avais dit dans l'article, cette route est empruntée pour les essais des autos, il est donc normal d'y voir une Cobra rouler... 

 

Malheureusement, pas de P1 ni de F1, juste une 12C Volcano Red (qui ne lui appartient pas).

Parlons à présent des clubs : beaucoup, beaucoup de voitures, je n'ai pris que le "meilleur". Je n'avais plus beaucoup de temps, du coup, je les ai fais très vite. Des Porsche, des BMW, des Volkswagen etc... Une Ford GT était également présente. 

 


Me voilà de retour au Bus Stop pour l'avant dernière course de la journée, les "Formula One Championship" !


Le ciel se couvre, mais les Formule 1 continuent de mettre le pied au plancher à la sortie du Bus Stop faisant trembler le sol ! 

 

Quelques photos sont prises avec un Canon 70-200 f/4 L (que j'avais emprunté à mon frère), conquis par cet objectif, je l'ai acheté. 

C'est une Williams FW07B qui remporte cette course, devançant une Arrows A4 et une Williams FW07BC. 


Lui par contre n'aura pas fini la course, Simon F. rencontre un petit problème mécanique au Bus Stop avec son Arrows A4. 

Spa Six Hours

104 pilotes s'affrontent durant cette épreuve de six heures à bord de leurs véhicules historiques. On y trouve de tout : de la Ford GT40 à la Mini Cooper, en passant par la mythique 911 et la Jaguar Type-E. 


------------

 

Je suis informé que le départ aura lieu au niveau de la ligne droite du Raidillon, ce qui ne m'arrange pas vraiment car je suis au début de la ligne droite F1, j'ai donc toute la pit lane à traverser.

J'ai enfin retrouvé les "Paddock Girls", juste le temps de faire deux photos, et je me fais virer... 


Bref, je ne vois pas le départ de la course et j'ai fais un kilomètre en plus pour rien... Depuis ce matin je suis sur la partie stands/paddocks du circuit, pour les six heures, je m'enfonce dans la forêt ardennaise jusqu'à ce que je m'y perdre !


Le ciel devient vraiment menaçant, je suis en T-Shirt et sans parapluie...  


Alors que je monte pour aller à Bruxelles, la pluie s'abat sur le circuit, et ça tombe fort ! Je me réfugie dans les bois pour être le moins mouillé possible et j'y reste dix minutes, dix minutes pendant lesquelles j'entend qu'un accident impliquant une dizaines de voitures s'est produit au Bus Stop ! La pluie fait des dégâts...


Ça s'est un peu calmé, je continue mon chemin vers un virage que j'aime beaucoup, il se nomme "Les Combles" et est particulièrement bien animé par ces temps de pluie ! 




La pluie est toujours là, heureusement que les commissaires de pistes nous accueillent dans leurs cabanes, merci à eux ! Et rappelons que sans eux, les courses ne pourraient pas avoir lieu. 


Je commence à redescendre vers Double Gauche petit à petit...

A Rivage, la Porsche 911 n°58 s'amuse toujours autant ! Et les autos qui était impliquées dans l'accident commencent à revenir en course. 

 

Bruxelles puis Double Gauche avant de retourner vers la partie "haute" de circuit pour y manger.

Les nuages ont complètement gâché le couché de soleil que l'on voyait au loin... En deux heures et demi, la Pace Car est intervenu au moins trois ou quatre fois ! 


A l'autre bout du circuit, il ne pleut pas. La luminosité baisse, je monte dans les ISO, je m’arrête donc de shooter et je vais manger devant le Raidillon, un cadre exceptionnel.


Mais avant cela, je suis passé par la pompe à essence qui était spécialement réservée à la course ! 

 

Quelques supercars présentes : Ford GT Roush 600 RE, 911 50th, Continental GT Speed. 

La nuit tombe sur le circuit de Spa Francorchamps, je vais donc chercher mon trépied dans ma voiture.


Malheureusement, j'entend qu'un orage arrive sur le circuit et qu'il pleut très fort à Blanchimont. Dix minutes plus tard, alors que je revenais sur le circuit, l'orage est au dessus de moi. Je m'abrite sous une tente en plastique pas très grande, je suis déjà trempé, et j'y reste près de trente minutes. L'orage est toujours là, mais il pleut moins fort, je décide donc de courir jusqu'au parking de refroidissement (qui n'est pas à côté...) où je pourrais un peu sécher et qui est plus grand que la petite tente en plastique.

La course est une fois de plus interrompue à une heure de la fin. 

Mais ma course à moi continue jusque dans les paddocks, je suis totalement trempé et je ne sécherai pas ce soir.




Il ne pleut pratiquement plus, je monte le grand angle et vais à La Source faire quelques photos au flash. 

Je n'ai pas le bon flash pour faire ce genre de photo mais après quelques essais, je comprend qu'il ne faut pas prendre en même temps que d'autres personnes sinon la voiture apparaît en plusieurs fois et qu'il ne faut surtout pas bouger après le déclenchement pour avoir une belle traînée...

 


Et ça retombe de plus belle... La course devrait se finir d'ici peu, quant à moi, je vais me réchauffer à la brasserie.


Passage par les stands obligé, cette Ferrari 512 BBLM est une bonne surprise ! Elle n'est pas là pour les Six Heures de Spa mais pour le Trackday de lundi. 

Aux alentours de vingt-deux heures je rejoins ma voiture et direction du camping pour une courte nuit. 


Bilan de la journée ? A part l'orage de la soirée, il a fait plutôt beau et être accrédité sur circuit, c'est super ! 

Dimanche 21 : Toujours sous la pluie... 

Je me réveille, regarde mon téléphone et constate qu'il est déjà neuf heures ! 

La première course commence dans cinq minutes, et moi, je dois encore démonter la tente et me préparer... Bref, après tout ça, je pars au circuit dans les alentours de dix heures quinze.

 

Ah oui, vous voudriez surement connaître le classement de ces Six Heures, non ? Le voici : 

Ferrao et Stretton ont fait un travail remarquable et sont arrivés, avec leur Ford GT40 n°15, en première position avec deux minutes d'avance sur la GT40 n°1, de Voyazides et Hadfield. Deux autres GT40 suivent ensuite, suivi de très près par une Jaguar Type-E et encore une GT40. Les pilotes ont finalement couru quarante minutes de moins à cause de l'orage. 

 

Sur le parking, on retrouve quelques supercars mais c'est cette Volkswagen Coccinelle qui a retenu mon attention ! Elle est sublime.

Une Aston Martin DP214 rentre dans son camion après la course d'hier, il y a des réparations à faire. 


Etant donné qu'il pleut, je ne vais pas m'enfoncer dans la forêt vers Double Gauche mais je vais en revanche plutôt rester sur le "haut" du circuit. Me voilà donc au Bus Stop pour la deuxième course de la journée, "FIA Masters Historic Sports Car Championship". Une catégorie très intéressante regroupant des Lola, Chevron, McLaren, Elva mais aussi des Porsche, Ferrari et encore Chevrolet.

 


Apres une heure de course, la Lola T70 MK3B n°1 arrive première, la McLaren M1C n°2 deuxième, et la Lola T70 MK3B n°3 troisième ! James Bates finit quant à lui avec sa Porsche 911 RS vingt-deuxième, mais il s'est bien amusé ! 

 

La course qui suit est celle des "Formula Junior Historic Racing Association", cela m'intéresse peu, je vais donc manger pour ne pas rater le départ des "Masters Touring Cars", où je changerai d'endroit ! 

 


J'ai pris un peu plus de temps pour manger, ce qui fait que la course à déjà commencée... Néanmoins, comme je le disais, j'ai changé d'endroit, le Bus Stop c'est bien, mais trop de Bus Stop n'est pas bien.

Je suis donc à l’intérieur du Raidillon, au niveau de la voie d'engagement.


D'ici, j'ai une vue dégagée de Eau Rouge et du Raidillon. Et si je grimpe un peu plus haut (car oui, ça monte !), j'ai le début de la ligne droite nommée, Kemmel. 

 

Après quelques tours, la Ford Escort MKI RS 2000 n°85 est en tête, quelques secondes derrière se trouve Stephen Dance et sa Ford Capri et une minute plus tard une Porsche 911 RSR. Les Ford se sont envolées et ont laissé le troupeau loin derrière ! 

 

Le classement restera ainsi : La Ford Escort MKI RS 2000 n°85 en tête, derrière on retrouve la Ford Capri de Stephen Dance et en troisième position la 911 RSR de Mark Bates. Chris Randall devait courir avec sa BMW 3.0 CLS, il l'a fait, mais seulement durant trois tours.

 

Ce sont désormais les "Historic Sports Car Club" qui courent sur le circuit. Je ne pourrai pas regarder toute la course, car il faut que j'aille rendre le chasuble.  

Durant ce week-end, je suis principalement resté sur le circuit, donc je vais faire un petit tour dans les stands pour quelques photos de détail avant de rendre mon chasuble. 

La course est déjà finie ! Trente minutes, ce n'est pas beaucoup. 

Voilà la BMW 3.0 CSL de Chris Randall, 

une Ford Escort MKI RS 2000,


et une AC Cobra Daytona que je n'ai pas vu rouler. 

Il y a aussi une Porsche 991 Turbo S, déjà vue à Spa Classic, et une 991 GT3 rouge. 

Au niveau de la salle de presse, sont présentes plusieurs autos : Porsche 911 Carrera RS, AC Cobra, Chevron B16.

Voilà, mon chasuble est rendu, cette photo de la 911 RS qui part est surement une de mes dernières pour ces Spa Six Hours 2014.

 


Mais ça ne sera pas la dernière, la dernière sera cette photo de la Arrows A3-3 n°29 de Devis Marc à fond dans la ligne droite avant le Raidillon.

 

Dans le parking, je retrouve la Coccinelle avec les ADV1, toujours aussi belle.  


Il est l'heure de partir, au revoir Spa ! On se retrouvera sûrement bientôt ! Le bilan ? C'est un super événement sur un sublime circuit, d'agréables surprises comme la BB512 LM ou la Type-D et beaucoup de clubs. 

 

Les points faibles ? Une météo très compliquée qui ma empêché de faire tout ce que je voulais, des courses que l'on ne voit qu'une seule fois, pas terrible. Il faut dire que la course d'endurance prend six heures sur le programme. Ça manque de catégorie, je pense aux Group C, CER 1/2, deux catégories que j'aime tout particulièrement. 

 

Par rapport à Spa Classic, il y a moins de catégories, il n'y a pas de sessions réservées aux clubs, on ne peut donc pas voir les clubs en action.


Mais tout de même, ces Spa Six Hours m'ont offert une accréditation, que je n'aurai surement pas pour Spa Classic, elles marquent donc un point. Un contre quatre, Spa Classic remporte donc, j'aimerai bien y retourner pour l'édition 2015 mais avec une accréditation, je ferai donc tout mon possible pour en avoir une.

 

  - Matthieu - 

Peut-être souhaiteriez-vous réaliser une séance photo, mettant en valeur votre automobile ? Pour cela, il vous suffit simplement de remplir le formulaire de contact ! C'est avec plaisir que nous répondrons à vos attentes. En deux clics et un peu d'attente, vous aurez une réponse. Faites-en de même si vous souhaitez notre présence à un événement en particulier.

 

Flickr de nino

Sisters from another mother.
Angles.
Ready to rumble.
Off-road.
Cruising with style.
Uscire la sera.
Nero Enzo.
Barn find, but in Concours condition.
Garden party.
The most expansive car in the world - Bugatti Type 57 SC Atlantic.

Flickr de matthieu

250 GTO
Mille Miglia
Competizione
365 California
RB991
MC12
Fake sea
Aventador S
Phase II
Chiron