Textes et photos de Matthieu.

L'équipage FRADIN au Tour Auto 2015.

Comme je vous l'avais précédemment expliqué dans l'article sur le Tour Auto, j'ai suivi l'équipage Fradin lors de cette  folle semaine ! L'équipage est constitué d'un père et de sa fille, de quoi passer une bonne semaine avec un membre de sa famille. Sur le Tour Auto, ce genre d'équipage est assez courant !

 

Cela fait maintenant plusieurs années que les Fradin participent au TAO et ils ne sont pas prêts de s’arrêter ! Durant toutes ces années, ils auront connu des casses diverses et même un accident lors d'une spéciale, mais malgré cela, ils ont toujours été très bien placés au classement ! Et tout cela en partie grâce à leur voiture, que vous allez découvrir tout de suite. 

L'équipage FRADIN et sa voiture, une De Tomaso Pantera Groupe IV de 1972

Dans les années soixante, un petit constructeur Italien, De Tomaso, décida de créer une voiture succédant à sa d'ores-et-déjà magnifique Mangusta. En 1970, cette nouvelle auto sera présentée lors du Salon de New York. L'un des principaux changements, le châssis : Désormais, à la place du châssis-poutre en acier de la Mangusta, c'est un châssis monocoque qui prend place sous la Pantera. La carrière de la Pantera durera plus d'une vingtaine d'années, débutant en 1970 pour clore un chapitre en 1996, après 7200 exemplaires produits.

 

Mais la De Tomaso Pantera de l'équipage Fradin n'est pas des plus banales ! Il s'agit de la version Groupe 4, initialement construite pour courir aux 24 heures du Mans en 1972. Malgré ses 470 chevaux, une cure d’amaigrissement qui la fit passer à 1250 kilogrammes (ce qui lui faisait accrocher les 300 km/h dans les Hunaudières), la firme Italienne ne pourra, au final, pas obtenir mieux que la seizième place. Mais la participation est tout de même là, et ce n'est pas un si mauvais résultat !

Une bien trop courte aventure...

Cette De Tomaso prenait place au coeur du plateau 5, en compagnie de quatre autres Pantera Groupe 4, dont celle de Jochen Mass. Les Fradin occupent quant à eux la place de l'équipage numéro 275.

Il faut souligner que la belle italienne revendiquait une certaine appartenance, arborant fièrement les couleurs de sa patrie, qui s'ajoutent aux phares jaunes...

Mais voilà, les problèmes ne se firent pas attendre... Sur le circuit de Magny-Cours et juste avant la course, le moteur lâcha d'un coup sec ! C'est là que ce Tour Auto se termine pour la belle auto tricolore... La journée de la diva se terminera sur plateau, avant d’abandonner définitivement le lendemain. Bien triste nouvelle pour moi car je n'ai pas pu faire beaucoup de photos mais encore plus décevant pour les Fradin, qui devaient avoir de grands objectifs, qui ont donc été ruinés en seulement quelques secondes !

Le retour !

Deux jours plus tard, surprise, je recroise la route de l'équipage ! Nous sommes à Toulouse, et eux sont présents avec une très bonne surprise ! Rien de moins qu'une Lamborghini Murcielago LP640 Roadster.

De quoi remonter le niveau de toutes les voitures partenaires ou VIP...  Le père et sa fille clôtureront le Tour Auto à bord de cette Murcielago, en sillonnant les cols des Pyrénées ! Ce devait être très agréable !

En espérant que la De Tomaso soit prochainement de retour en parfait état sur nos routes, afin que l'équipage puisse donc finir le Tour Auto entièrement l'année prochaine pour pleinement profiter de cette merveilleuse épreuve !

                                                                                                                                      - Matthieu -