L'équipage Van Riet / Cartenian lors du Tour Auto 2016

 - Textes et photos par Matthieu -        

 

Une fois de plus, je vous propose de découvrir un équipage participant au Tour Auto. Cette année, cet équipage est composé de Christophe Van Riet, directeur général et propriétaire de l'atelier de renom belge Gipimotor, et Kristoffer Cartenian, le responsable ventes de Gipimotor. 

 

Gipimotor est un atelier spécialisé dans quatre domaines : l’entretien, la rénovation, la préparation d'autos pour les rallyes ainsi que la vente de celles-ci. L'entreprise se compose actuellement de Christophe Van Riet et de Kristoffer Cartenian donc, mais aussi de Jean-Pierre Ori, motoriste de renom, et d'une équipe de techniciens spécialisés, possédant chacun une grande expérience. L'équipe a appris à se spécialiser dans une marque italienne : Ferrari. Mais ce n'est pas pour autant que les autres marques n'ont pas leur place à l'atelier, l'auto qui fait l'objet de l'article en étant la preuve. 

 

En 2012, le Gipimotor Gentlemen Drivers Club est lancé. Il prend place autour d'un seul mot : la convivialité. Au programme, des « Drivers’ Meetings », comme par exemple une soirée chaleureuse à l'atelier pour revivre les événements auxquels le club à participé au travers de projections de photos ou de vidéos. Mais c'est aussi des journées circuit, des trackdays. Le club est réservé exclusivement aux propriétaires de Ferrari produites entre 1947 et 1974 à quelques exceptions près, afin de garantir un nombre de membres limité.

 

Voici ci-dessous la Porsche avec laquelle l'équipage a participé à cette 25ème édition du Tour Auto. C'est avec la même auto qu'ils ont pris place à l'événement l'an passé. Il s'agit d'une Porsche 911 3.0L RS de 1974, vêtue d'une livrée Christine Laure. Les deux collègues Belges ont remporté la catégorie Groupe H du Tour Auto en 2015 ! Sous le capot, on retrouve un six cylindres à plat de trois litres développant 230 chevaux. Moins connue et surtout plus rare que la mythique 911 2.7 RS, la 911 3.0L RS en est pourtant une évolution. Qui dit évolution, dit changement, et qui dit changement, dit en général améliorations. Cette version se distingue par un allègement incroyable que l'on doit aux tôles et aux vitres plus fines, ainsi qu'aux pares-choc en polyester plus légers. Le pare-choc avant est percé par une large entrée d'air supplémentaire afin de refroidir le radiateur et les freins à disques. Elle possède également un aileron plat et des ailes arrières élargies que la Porsche 930 adoptera un an plus tard, en 1975. Quant à l'habitacle, il est totalement vidé et ne laisse place qu'à deux baquets, avec harnais de sécurité.

L'arrivée au château de Courances, qui était cette année et tout comme l'an dernier, le lieu du départ officiel, s'est faite sous un soleil aveuglant. Un peu plus tard dans la matinée, c'est à la première spéciale du rallye que j'ai retrouvé l'équipage. Après un départ très bruyant mais surtout très rapide, cinq minutes et vingt-cinq secondes plus tard, ils franchissent la ligne d'arrivée et remportent une bonne première place. Après le repas à l'abbaye, direction le circuit de Dijon-Prenois, où le pire arriva...

 

Classé second sur la grille de départ, l'équipage ne finira pas la course... La course est lancée, les moteurs montent en régime, et l'excitation aussi. Cinq tours plus tard, Philippe Vandromme, de l'atelier Equipe Europe, perd le contrôle de sa GT40 et part en tête-à-queue dans le premier virage, Christophe ne peut pas l'éviter et tape la GT40, le pneu arrière droit explose. Passage aux stands, changement de pneu puis c'est reparti ! Dans le tour suivant, la boite casse et là, c'est fini pour de bon. Bilan des dégâts : un pneu explosé, un cardan cassé et une boite de vitesse HS. La 911 ne repartira pas du circuit, ni le lendemain matin du parc fermé de Beaune. 

Et c'est ainsi que se termine ce deuxième reportage sur un équipage du Tour Auto. Pour bien terminer, voici une vidéo contenant les quatre tours de course ainsi que (malheureusement) le moment fatal !

Le Tour Auto 2016 se termine malheureusement là pour l'équipage mais l'année, elle, n'est pas finie et de nombreux événements majestueux les attendent comme Le Mans Classic ! En espérant les recroiser de nouveau !