Musée Porsche - L'exposition "L'ère des Transaxle"

- Texte et photos par Matthieu -           

Il y a quarante ans, la firme de Zuffenhausen surprenait le monde de l'automobile avec un nouveau type de sportive : moteur à l'avant, boite de vitesses à l'arrière, quatre places, et de nouvelles lignes, révolutionnaires. Voici la Porsche 924. Un petit quatre cylindres équipé d'un système nommé "Transaxle", qui en surpris plus d'un et en conquis de nombreux autres ! Un an plus tard arrive la 928, cette fois-ci dotée d'un huit cylindres. La nouveauté qui fait de ces deux modèles un tournant pour l'automobile est le système Transaxle : la force motrice du moteur entraîne l'essieu arrière, grâce à un arbre de transmission installé dans un tube rigide, entraînant ainsi une maniabilité et une tenue de route à nulle autre pareille. 

 

La 924 tira par la suite sa révérence et la Porsche 944 prit sa place, avant que la Porsche 968 n'arrive. C'est en 1995 que l'ère des Transaxle arriva à sa fin, après 400 000 exemplaires écoulés.

 

40 ans après la présentation de la 924, le Musée Porsche célèbre l’ère des Transaxle avec une exposition exclusive des modèles 924, 944, 968 et 928. Pour l'occasion, vingt-trois d’entre-eux sont présentés au public, et pour la majorité de ces modèles, c'est la première fois. Pour ceux qui ne sont pas fan des Transaxle, dont je dois avouer que je fais partie, il reste tout de même les pépites dont regorge le musée.